Enquête ethnobotanique, étude phytochimique et activités biologiques de cinq plantes médicinales

DSpace/Manakin Repository

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Enquête ethnobotanique, étude phytochimique et activités biologiques de cinq plantes médicinales

Show full item record


Title: Enquête ethnobotanique, étude phytochimique et activités biologiques de cinq plantes médicinales
Author: El Yousfi Kamal
Abstract: Dans le cadre de la valorisation des ressources naturelles, une étude ethnobotanique de cinq plantes (Daphne gnidium L, Origanum elongatum, Cistus salvifolius, Cistus laurifolius et Thymus willdenowii. Boiss) a été réalisée dans la caidat de Beni Ammart (Al Hoceima) du mois de septembre au mois de décembre 2015. Les résultats obtenus montrent que parmi les trois familles recensées, la Lamiaceae est la famille la plus sollicitée d’un point de vue ethnobotanique. Le feuillage, le fruit et les graines constituent les parties les plus utilisées, la décoction, la macération et l’infusion sont les formes galéniques les plus pratiquées. Concernant les maladies traditionnellement traitées par ces plantes, on cite les affections respiratoires, les affections digestives et les affections dermatologiques. L’étude phytochimique a concerné l’analyse qualitative et quantitative par la révélation des composés phénoliques et la détermination de la teneur en polyphénols totaux par la méthode de Folin-Ciocalteu, quant aux teneurs en flavonoïdes, ils sont évalués par la méthode au trichlorure d’aluminium. L’évaluation de l’activité antioxydante des extraits méthanolique, hexanique, acétate d’éthyle et dichlorométhane par les méthodes de piégeage du radical libre (𝐷𝑃𝑃𝐻), la capacité antioxydante totale (𝐶𝐴𝑇) et le test de blanchissement de β-carotène, a montré que les extraits méthanolique et d’acétate d’éthyle d’O. elongatum, C. salvifolius et C. laurifolius, manifestent le pouvoir antioxydant le plus élevé par rapport aux autres extraits. L’extrait méthanolique d’O. elongatum a exprimé la meilleure activité antiradicalaire (IC50 = 0,267 ± 0,06 mg/ml). Les extraits méthanolique et d’acétate d’éthyle d’O. elongatum, C. salvifolius et C. laurifolius, expriment aussi une activité vasodilatatrice plus prononcée que chez les deux autres plantes ou avec d’autres types de solvants. L’analyse spectroscopique (𝑈𝑉/𝑉𝐼𝑆), des extraits de C. salvifolius, O. elongatum et D. gnidium a manifesté une absorbance importante dans l’ultra-violet, de 250 à 450 nm, comparablement avec des fractions de référence utilisées pour la protection contre les radiations ultraviolettes.
Date: 2020-12-24

Files in this item

Files Size Format View
Document indisponible1.doc 22.52Kb Microsoft Word View/Open

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account