Etude expérimentale des effets de l'aluminium chez le rat et la souris : Investigation clinique chez les hémodialyses

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Etude expérimentale des effets de l'aluminium chez le rat et la souris : Investigation clinique chez les hémodialyses

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Etude expérimentale des effets de l'aluminium chez le rat et la souris : Investigation clinique chez les hémodialyses
Auteur: Ibnlkhayat Idrissi, Meryem
Résumé: Autrefois, l’aluminium était considéré comme parfaitement anodin et personne n’avait songé à étudier ses modalités de pénétration au sein de l’organisme ainsi que son comportement au sein des organes. Aujourd’hui, la toxicité de l’aluminium est bien établie chez l’animal de laboratoire ainsi que chez les patients atteints d’insuffisance rénale, et un lien épidémiologique a effectivement été démontré entre exposition à l’aluminium et maladies neurodégénératives. Le but de cette étude est l’exploration du taux plasmatique du taux plasmatique de l’aluminium dans le cas de l’insuffisance rénale chronique et de témoins, l’évaluation de l’effet du métal chez l’animal ainsi que son implication dans l’activité de certaines enzymes. Chez les hémodialysés, l’aluminémie extrêmement élevée aussi bien avant qu’après dialyse, est due au fait que le traitement de l’eau pour dialyse n’était pas adéquat, vu que l’osmoseur inverse ne fonctionnait pas au moment et plusieurs mois avant que les prélèvements ne soient effectués. Environ la moitié des patients présentent des niveaux d’aluminium plus élevés après la dialyse, ce qui est probablement dû à l’ultrafiltration qui concentre les protéines plasmatiques. Les témoins également montrent une aluminémie très importante en raison de l’eau de boisson et des habitudes alimentaires. Concernant la spéciation de l’aluminium après administration orale chronique et perfusion intraveineuse, il s’est avéré que le dépôt au niveau des organes cibles dépend des espèces chimiques utilisées et de la voie d’administration. L’effet de l’action synergique de l’aluminium et du fer dans l’augmentation de la production des radicaux libres exprimée en concentration de MDA ne laisse pas de doute sur la toxicité potentielle de l’aluminium. L’implication de l’aluminium dans l’activité de certaines enzymes met en évidence de l’effet activateur du métal sur l’activité de l’Ache et le puissant effet inhibiteur sur l’activité de la DBH. Au niveau histologique, les concentrations utilisées n’étaient pas suffisamment élevées pour provoquer des dommages tissulaires.
Date: 2002-12-21

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir
THESE_IBNLKHAYAT IDRISSI.pdf 748.2Kb PDF Voir/Ouvrir or Preview

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte