Devenir atmosphérique et dégradation électrochimique de bupirimate, transfert de ses métabolites dans l’atmosphère

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Devenir atmosphérique et dégradation électrochimique de bupirimate, transfert de ses métabolites dans l’atmosphère

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Devenir atmosphérique et dégradation électrochimique de bupirimate, transfert de ses métabolites dans l’atmosphère
Auteur: Errami Mohamed
Résumé: Cette thèse est centrée sur le bupirimate, utilisé dans la région de Souss Massa comme fongicide dans la culture de tomates et propose l‟étude de différents aspects liés à son utilisation comme son élimination par voie électrochimique des effluents aqueux d‟origine agricole et son impact environnemental dans l‟atmosphère. L‟étude de surveillance des résidus de pesticides sur les fruits de tomates dans cette région du Maroc proposée dans cette thèse montre que sur les 194 échantillons analysés, il y a présence de bupirimate (10%), endosulfan (7%), bifenthrine (4%), L. cyhalothrine (3%), iprodione (3%), procymidone (3%), deltamethrine (2%), tetradifon (2%), cypermethrine (1%), chlorothalonil (1%), tau-fluvalinate (1%) et de composés dont les concentrations sont inférieures à la limite de détection (63%). Le bupirimate fortement utilisé, est donc susceptible de se retrouver dans les effluents de lavage agricole, d‟où l‟intérêt de l‟étude de sa dégradation électrochimique en phase aqueuse. Nous avons ainsi mis en évidence que la cinétique de dégradation et les rendements de minéralisation de ce pesticide peuvent être significativement augmentés, par variation des différents paramètres expérimentaux (concentration de l‟électrolyte, valeur du courant imposé, et température). Nous avons également déterminé au cours de ce travail que la constante cinétique d'oxydation du pesticide est de l‟ordre de 109.10-4 min-1. Les analyses de DCO ont démontré que le taux de minéralisation par électrooxydation dépasse 70 %. Les résultats de l‟étude de la minéralisation par la CPG montrent que la vitesse de l‟électro-dégradation du bupirimate est plus élevée que celle obtenue par la DCO. Le rendement d‟élimination est de l‟ordre de 86%. Ce résultat est confirmé par l‟analyse UV. La réactivité hétérogène de bupirimate vis-à-vis de l‟ozone, en phase hétérogène, est également étudiée. Les résultats obtenus montrent que la valeur de la constante cinétique est de 3.07x10-18 cm3.molécules-1.s-1 vis-à-vis de l‟ozone. Cette valeur implique une durée de vie atmosphérique de l‟ordre de quelques jours. Les spectres UV et la réactivité homogène vis-à-vis des radicaux OH du 4-méthylpyrimidine, de la pyrimidine, du pyrrole, et de la pyridine (produits gazeux attendus de la dégradation des pesticides), ont été déterminés. Les études cinétiques ont été réalisées dans plusieurs chambres atmosphériques. Les résultats obtenus montrent que pour les composés possédant des hétérocycles à 6 atomes, avec 1 ou 2 atomes d‟azote, les constantes de vitesse avec le radical OH sont du même ordre de grandeur. La présence des atomes dans le cycle aromatique a un effet désactivant sur la réactivité de ces composés avec les radicaux OH. Par ailleurs, le composé hétérocyclique aromatique à 5 atomes est hautement plus réactif vis-à-vis les radicaux OH. Les durées de vie atmosphériques de ces composés, déduites de nos mesures cinétiques et spectroscopiques montrent que ces espèces ont tendance à s‟éliminer rapidement par les différentes voies photochimiques.
Date: 2012-11-05

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir
THESE_ERRAMI.pdf 3.652Mb PDF Voir/Ouvrir or Preview

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte