Traitement des eaux usées par lagunage naturel en milieu désertique (Oasis de Figuig) : Performances épuratoires et aspect phytoplanctonique

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Traitement des eaux usées par lagunage naturel en milieu désertique (Oasis de Figuig) : Performances épuratoires et aspect phytoplanctonique

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Traitement des eaux usées par lagunage naturel en milieu désertique (Oasis de Figuig) : Performances épuratoires et aspect phytoplanctonique
Auteur: El Hachemi, Ouafae
Résumé: La ville de Figuig est exposée à la contrainte de rareté de l’eau par sa situation en milieu désertique à climat aride. Ceci pousse les autorités à penser au traitement des eaux usées, et ce pour son double avantage de protection des ressources hydriques souterraines (seul apport hydrique de la région) et de production d’une nouvelle source d’eau qu’est l’eau usée traitée, et qui peut être réutilisée en agriculture. La présente étude traite deux volets principaux, le premier consiste à déterminer le fonctionnement de la station de traitement des eaux usées de l’un des quartiers de Figuig, avec le but de vérifier son efficacité de traitement sur l’année, et de s’assurer ainsi de la possibilité de la réutilisation des eaux usées traitées en agriculture. Cette étude a montré un abattement moyen de l’ordre de 60% pour la DBO5, 50% pour les MES et 3 Ulog pour les coliformes fécaux. Le deuxième volet est phytoplanctonique. Vu que la station de traitement des eaux usées étudiée est de type lagunage naturel, ce maillon s’avère très influent, tant en variant l’aspect chimique de l’eau que par son action biologique. En effet, c’est par l’action du phytoplancton que les valeurs en oxygène dissous et en pH connaissent une importante augmentation en période estivale, c’est également suite à sa prolifération intensive que l’effluent de sortie se retrouve chargé en MES, dépassant les 300 mg/L et des valeurs de DBO5 atteignant les 300 mg/L. Cette prolifération coïncide avec une élimination bactérienne maximale. Afin d’améliorer la qualité de l’effluent final, des essais de récupération des micro-algues ont été effectués sur l’effluent final de la station, et ce après une étude qualitative et quantitative de ce maillon. Une efficacité de plus de 90% a été obtenue par simulation du phénomène d’autofloculation, tandis que les filtres à sable verticaux ont permit une élimination de près de 60% sur les MES et la DBO5. Il a également été question de l’usage de certaines techniques de cytométrie pour la quantification et la qualification du phytoplancton, à savoir le compteur de particules Coulter Multisizer II et le cytomètre en flux Gallios. Les résultats obtenus par ces techniques montrent une bonne corrélation avec les techniques classiquement utilisées telles que le dosage des pigments chlorophylliens.
Date: 2012-11-10

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir
THESE_EL HACHIMI.pdf 4.632Mb PDF Voir/Ouvrir or Preview

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte