Induction hormonale de la formation des racines en touffes en réponse à la déficience en fer chez Casuarina glauca

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Induction hormonale de la formation des racines en touffes en réponse à la déficience en fer chez Casuarina glauca

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Induction hormonale de la formation des racines en touffes en réponse à la déficience en fer chez Casuarina glauca
Auteur: El Morabet, Rachida
Résumé: Casuarina glauca développe les racines protéoïdes ou racines en touffes (RT) en réponse à une déficience en Fe et non à une déficience en P. Cette étude a été menée pour étudier la participation possible de l’éthylène et de l’auxine dans l’initiation et/ou la morphogenèse des RT. L’influence de plusieurs inhibiteurs de biosynthèse (aminoethocyvinlglycine (AVG), 1-aminoisobutyric acid (AIB) aminoxyacetic acid (AOA) ou chlorure de cobalt (CoCl) ou d’action (Ag+ additionné sous forme de thiosulfate d’argent. (STS) d’éthylène sur la formation des RT chez C. glauca a été étudié sur des plantes cultivées en hydroponie. Aucune formation des RT n’est observée dans ces conditions de croissance. L’inhibition de biosynthèse ou d’action d’éthylène élimine l’effet positif dans la déficience en Fe sur la formation des T, suggérant l’intervention de l’éthylène dans les réponses morphologiques à cette déficience. De plus, le traitement des plantes avec le précurseur d’éthylène 1-aminocyclopropane 1-carboxylic acide (ACC) stimule considérablement la formation des RT même en cas d’approvisionnements de ces plantes avec Fe. Cependant, cette stimulation n’atteint pas le niveau des RT obtenu chez les plantes déficientes en Fe. L’auxine, apporté sous forme d’ANA stimule significativement la production des RT. Cet effet positif ne dépend pas de la durée du traitement (48h et 7 jours). Une différence significative au niveau de l’ampleur de production des RT entre le traitement à l’ANA et le témoin négatif (-Fe) a été notée. L’addition de l’inhibiteur de transport de l’auxine TIBA, provoque une inhibition de la formation des RT. Ces résultats suggèrent que l’éthylène et l’auxine sont toutes les deux impliquées dans le déclenchement des signaux conduisant à la formation de RT chez C. glauca. Cependant, l’éthylène est bel et bien l’hormone principale induisant le déclenchement du signal aboutissant à la formation des RT sous stress en Fe, mais n’est pas la seule. Elle agit en synergie avec l’auxine, un régulateur qui peut représenter une voie supplémentaire et secondaire dans laquelle l’éthylène agit.
Date: 2003-12-25

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte