Etude du mécanisme de fusion incomplète et de l’émission de particules légères dans les réactions 40Ar (1100MeV) + 24Mg, 45Sc, 89Y et 13C

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Etude du mécanisme de fusion incomplète et de l’émission de particules légères dans les réactions 40Ar (1100MeV) + 24Mg, 45Sc, 89Y et 13C

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Etude du mécanisme de fusion incomplète et de l’émission de particules légères dans les réactions 40Ar (1100MeV) + 24Mg, 45Sc, 89Y et 13C
Auteur: Hakim, Aicha
Résumé: Ce travail s’inscrit dans une description du mécanisme de fusion incomplète et de l’émission de particules qui lui est associée. Dans ce but, les collisions centrales des réactions 40Ar + 24Mg, 40Ar + 89Y, 40Ar + 13C et 40Ar + 45Sc sont étudiées à une énergie incidente de 27.5MeV/nucléon. Les expériences réalisées à Grenoble (S.A.R.A) comprennent des mesures inclusives pour les quatre systèmes et des mesures exclusives des particules légères pour la réaction 40Ar + 24Mg. L’analyse des spectres d’énergie et des distributions angulaires des particules légères chargées dans ces réactions montrent que : - L’émission des particules provient de deux sources - Les particules légères chargées sont émises vers l’arrière avec une vitesse qui dépasse celle du projectile - La section efficace de production des particules légères composites sont plus faibles que celle des protons - La section efficace de production des particules légères est plus forte aux angles « avant » que celle aux angles « arrière ». Les caractéristiques expérimentales des mesures exclusives montrent des protons très énergétiques émis vers l’arrière, et des particules complexes dont le rapport du rendement relatif à celui de proton maximum aux angles intermédiaire. Ces résultats expérimentaux sont correctement reproduits par le modèle de deux sources en mouvement caractérisant d’une part l’émission de PE de faible vitesse et se mouvant autour de -90°, et d’autre par l’émission d’évaporation correspondante au noyau composé. Les quantités physiques caractérisant la source thermalisée, calculées à partir du modèle de deux sources en mouvement, sont en bon accord avec déduites du modèle du Landau-Vlasov.
Date: 1994-06-20

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte