Accumulation du cadmium, cuivre et zinc dans le sédiment et chez quatre espèces d'annélides polychètes du littoral d'El Jadida ( Côte Atlantique Marocaine ) : Implication des protéines type métallothionéines

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Accumulation du cadmium, cuivre et zinc dans le sédiment et chez quatre espèces d'annélides polychètes du littoral d'El Jadida ( Côte Atlantique Marocaine ) : Implication des protéines type métallothionéines

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Accumulation du cadmium, cuivre et zinc dans le sédiment et chez quatre espèces d'annélides polychètes du littoral d'El Jadida ( Côte Atlantique Marocaine ) : Implication des protéines type métallothionéines
Auteur: Ferssiwi, Abdesslam
Résumé: L’accumulation du cadmium, cuivre et zinc a été étudiée, durant une année (2002/2003) dans le sédiment et chez quatre espèces d’Annélides Polychètes : Nereis diversicolor, Perinereis cultrifera, Lumbrineris latreilli et Cirriformia tentaculata. Les échantillons (biologiques et de sédiment) sont issus de sept stations, situées sur la côte atlantique marocaines, à différentes distances soit de rejets urbains (site d’El Jadida-ville) ou industriels (site de Jorf-Lasfar). Cette accumulation a été également étudiée chez Nereis diversicolor après contamination au laboratoire par différentes concentrations de chlorure de cadmium. D’autre part, la quantification des protéines type métallothionéines (PTMs) a été recherchée chez les quatre espèces, par polarographie à l’impulsion différentielle. La caractérisation du sédiment ; milieu de vie des espèces étudiées a été également réalisée. Les résultats relatifs au sédiment des stations prospectées montrent que celui-ci présente une faible fraction fine (<63 µm), une faible teneur en matière organique, une importante fraction minérale (entre 52 et 57%) et un pourcentage des carbonates élevé (entre 39 et 45%). Le dosage métallique montre une contamination en cuivre et zinc modérée dans les sédiments de la S1 du site d’El Jadida-ville au printemps et assez élevée en cadmium dans les sédiments des stations de Jorf-Lasfar également à la même saison et modérée durant les autres saisons. Un gradient décroissant de pollution en Cd est noté de J1 à J3, la station J1 étant la station la plus proche du rejet du complexe industriel. La bioaccumulation des métaux par les quatre espèces de Polychètes étudiées montre que les espèces cohabitant dans le site de Jorf-Lasfar montrent une contamination saisonnière (hiver et été) en cadmium très nette chez Perinereis cultrifera et Lumbrineris latreilli, cette dernière est très largement plus contaminée au niveau de la fraction insoluble. La Polychète Cirriformia tentaculata prélevée dans le site d’El Jadida-ville présente également des teneurs en Cd presque aussi élevées que L. latreilli, la fraction insoluble étant largement la plus contaminée. Le vers Nereis diversicolor, n’existant qu’au niveau de la station S1 (station près du port de pêche de la vilee d’El-Jadida) présente des taux de Cd assez faibles et identiques dans les deux fractions. Concernant la bioaccumulation du Cu, L. latreilli parait l’espèce relativement la plus contaminée au printemps et en été, au niveau de sa fraction soluble. P. cultrifera et C. tentaculata sont peu sensibles à ce métal. N. diversicolor présente un maximum d’accumulation de ce métal en hiver, notamment dans la fraction soluble. Le dosage du Zn montre que c’est P. cultrifera du site de Jorf-Lasfar, qui présente les teneurs les plus élevées en hiver. La répartition de ce métal dans les deux fractions soluble et insoluble est similaire. Pour N. diversicolor cette accumulation est la plus faible et est identique toute l’année, sa répartition est équitable dans les deux fractions. Les concentrations en PTMs sont beaucoup plus élevées par ordre décroissant chez N. diversicolor, L. latreilli, c. tentaculata puis P. cultrifera. Cette dernière présente la variation temporelle la plus faible. D’autre part, l’étude de la relation entre les PTMs et les métaux montrent que chez L. latreilli cette relation est positive d’une part avec le cd et le Zn durant toutes les saisons à l’exception du printemps et d’autre part avec le Cu en été et en hiver. Pour P. cultrifera les PTMs sont bien corrélés avec le Cd chez les vers du site du Jorf-Lasfar en automne et chez ceux du site d’E l Jadida en été. Pour le Cu et le Zn cette relation est significative pour le Cu uniquement chez les animaux du site de Jorf-Lasfar ou chez ceux des deux sites avec le Zn, en été et en hiver. Chez les espèces C. tentaculata et N. diversicolor la relation entre les PTMs et les trois métaux étudiés est quasi absence.
Date: 2007-07-14

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte