Effets d'hétérosis sur les performances des ovins de différentes générations du croisement entre les races D'Man et Sardi

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Effets d'hétérosis sur les performances des ovins de différentes générations du croisement entre les races D'Man et Sardi

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Effets d'hétérosis sur les performances des ovins de différentes générations du croisement entre les races D'Man et Sardi
Auteur: Chafik, Abdelaziz
Résumé: La présente étude a porté sur l’analyse de 682 performances de reproduction des brebis Sardi, D’man F₁, F₂ et F₃ sur 751 que sur l’estimation des effets hétérosis sur ces caractères chez les différentes générations successives des croisés. L’analyse de la productivité globale révèle que les brebis croisées ont réalisé les performances les plus élevées, avec des poids de la portée au sevrage (60 jours) évalués à 15.3, 14.9 et 14.0 kg respectivement pour les brebis croisées F₁, F₂ et F₃, alors que les brebis Sardi et D’man ont réalisé les performances les plus faibles, soit 12.0 kg. Les pourcentages d’hétérosis ont été estimés à 26.7% chez les brebis F₁ et ont été maintenus chez les brebis F₂ et F₃ avec des proportions supérieures à celles attendues, avec des taux d’hétérosis respectivement évalués à 24.2% et 16.7%. Chez les brebis F, les taux d’hétérosis estimés sur les caractères de reproduction ont été évalués à des pourcentages de 10.5%, 2.7%, 18.8%, 17.4% et 20.6% respectivement pour la fertilité, le nombre de corps jaunes, la viabilité embryonnaire, la taille de portée à la naissance et la taille de portée au servage. Les taux de rétention des effets hétérosis ont été trouvés supérieurs à ceux attendus chez les brebis F₂ et F₃ pour la fertilité et la viabilité embryonnaire, chez les brebis F pour les tailles de portée à la naissance et au servage, alors qu’une perte au-delà du taux attendu a été notée chez les brebis F₂ et F₃ pour le nombre de corps jaunes. Les pourcentages d’hétérosis estimés sur les caractères de croissance des agneaux ont été trouvés généralement faibles et non significatifs. Les taux estimés chez les agneaux F₁ ont été évalués à -6.4%, 0%, 3.3%, 5.4% et 5.8% respectivement pour le GMQ 30-90, P90J, P60J, poids à la naissance et le GMQ 0-30. Chez les agneaux F₂, les taux de rétention des effets hétérosis ont été trouvés supérieurs à ceux attendus pour le P30J, P60J et GMQ 0-30. Cependant, chez les agneaux F₃, les valeurs estimées sont faibles négatives et non significatives. Aussi, chez les agneaux F₄, les taux de rétention des effets hétérosis, estimés sur l’ensemble de ces caractères, ont trouvés inférieurs à ceux attendus. La viabilité des agneaux de la naissance à 90J ne révèle pas d’effets hétérosis significatifs chez les agneaux F₁, F₂ et F₃. Cependant, une chute significative a été enregistrée chez les agneaux F₄ avec un pourcentage d’hétérosis de -10.5%. Enfin, les facteurs âge de la brebis et époque de lute influencent significativement les performances de reproduction des brebis, alors que le type de naissance-élevage, l’époque de naissance et l’âge de la mère exercent un effet significatif sur la plupart des caractères de croissance et de viabilité de leurs agneaux.
Date: 1994-07-20

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte