Analyse génétique des surdites héréditaires : Surdité non syndromique et syndrome d'Usher

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Analyse génétique des surdites héréditaires : Surdité non syndromique et syndrome d'Usher

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Analyse génétique des surdites héréditaires : Surdité non syndromique et syndrome d'Usher
Auteur: Boulouiz, Redouane
Résumé: Les déficits héréditaires de l’audition constituant l’atteindre neurosensorielle la plus fréquente. Certains sont associés à d’autres symptômes : surdités syndromiques alors que la plupart sont isolées : surdités non syndromique. La majorité des surdités, congénitales sont de types isolés avec une prédominance de la transmission autosomique récessive. Ces affections sont monogénique dont l’hétérogénéité génétique est très importante. Nous avons analysé dans ce travail les bases génétiques et moléculaires chez 60 familles et 100 cas sporadiques originaires de différentes régions du Maroc. Comme dans les pays du pourtour méditerranéen, nous avons noté une forte prévalence 28.5% du locus DFNB1 et plus précisément la mutation 35deIG du gène GJB2, avec toute fois l’existence d’une autre mutation (109G > A) dont l’effet pathogène est très controversé. L’étude de liaison génétique utilisant l’approche d’homozygotie par descendance nous a permis : 1- Identifier une famille avec le syndrome de Usher lié au gène MYO7A chez laquelle, nous avons montré par analyse computationnelle et fonctionnelle, que la nouvelle mutation c.1687A > G, identifiée dans notre laboratoire, affecte la maturation de l’ARNm, et apporté une autre preuve confirmant le caractère neutre de la mutation c.5156 G > A. 2- Assigner à une large famille consanguine le locus morbide DFNB36 par GeneChip Human Mapping 10K Array et décrire la première la première mutation frame-shift c.1757insG du gène ESPN chez une famille atteinte d’une surdité autosomique récessive sans atteindre vestibulaire. Parallèlement à ce volet, nous avons entrepris un tour complet de génome "Genom-scan" en utilisant la nouvelle technologie qui s’appuie sur l’utilisation des SNPs sur puces à ADN. Ainsi, nous avons fait appel au GenChip® Mapping 10K 2.0 Array à forte densité de marqueurs espacés de 258 Kb. Cette analyse nous a permis d’identifier une grande famille consanguine SF40 dont la surdité est liée au locus DFNB33. Ce locus a été ainsi assigné à une région plus fine de 3Mb situé entre le marqueur D9S312 et 9qter. Le résultat le plus marquant a été obtenu chez les deux familles SF33 et SF27 pour lesquelles, la surdité autosomique récessive est liée à deux nouvelles localisations DFNB69 et DFNB70 localisés sur le bras cours du chromosome 3 en 3p21.1-3p14.2 et le bras cours du chromosome 2 en 2p21-2p16 respectivement. Plusieurs gènes, dont l’expression est restreinte à la cochlée, spécifiques de ces trois locus, sont en cours d’investigation afin d’identifier les gènes en cause.
Date: 2008-03-15

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte