Superposition des orogenèses éburnéenne et panafricaine dans la marge nord du craton ouest africain : La boutonnière paléoprotérozoïque de Zenaga ( Anti-Atlas Central, Maroc )

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Superposition des orogenèses éburnéenne et panafricaine dans la marge nord du craton ouest africain : La boutonnière paléoprotérozoïque de Zenaga ( Anti-Atlas Central, Maroc )

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Superposition des orogenèses éburnéenne et panafricaine dans la marge nord du craton ouest africain : La boutonnière paléoprotérozoïque de Zenaga ( Anti-Atlas Central, Maroc )
Auteur: Ennih, Nasser
Résumé: L’Anti-Atlas situé au Sud constitué la plus ancienne chaîne du Maroc. Il s’agit d’un grand édifice plutonique important de la chaîne éburnéenne dépassant 750 km de long et 150 Km de large, de direction NE-SW parallèle à la chaîne atlasique (alpine). Elle est constituée dans sa majeure partie par des formations éburnéennes plutoniques calco-alcalines matérialise par des processus tectono-métamorphiques et magmatiques entre 2000 Ma à 534 aux orogenèses éburnéenne et panafricaine. La boutonnière éburnéennes de Zenaga objet du présent travail, qui par sa position dans une zone proche de la partie NE de l’Anti-Atlas dominé par les affleurements pan-africains, montre un enregistrement complet des orogenèses éburnéenne et pan-africaine. L’éburnéen est caractérisé par un métamorphisme régional de haute température et plutonisme complexe marqué par la granodiorite porphyroïde localement migmatitisée d’Azguemerzi qui comporte une signature isotopique d’origine mantellique. Elle s’est mise en place diapiriquement sous dorme de dôme au cours de l’orogenèse éburnéenne et développant un métamorphisme thermique local. La foliation de cette granodiorite résulterait de l’interférence entre sa mise en place et la déformation régionale dans les conditions entre sa mise en place et la déformation régionale dans les conditions du faciès amphibolite. Au Nord de ce secteur sont injectés les granites clairs de Tazenakht plus potassiques plus ou moins orthogneissifiés. Cette orthogneissification et les zones de mylonites et de phyllonites associées correspondent à des zones de cisaillement ductiles synmétamorphes dans les conditions du faciès schistes verts durant l’orogenèse panafricaine. Cette déformation résulterait d’un mouvement transpressif sénestre d’importance régionale. L’étude des formations éburnéennes de Zenaga et les résultats cohérentes apparues des autres boutonnières (Bas Drâa, Tagragra d’Akka, Ighrem, Kerdous, Bou-Azzer Elgraara) ont permis d’aboutir à certaines corrélations et interprétations de ce segment éburnéen de la chaîne de l’Anti-Atlas du Maroc. Il serait donc possible d’établir un certain bilan des traits fondamentaux : Un important métamorphisme épi à mésozonal auquel succède un magmatisme de nature calco-alcaline au cours de l’éburnéen ; une sédimentation de marge passive au début du néoprotérozoïque ; suivie par l’injection d’n complexe de filon doléritiques tholeïtiques qui annonce la distension pré-panafricaine dans l’Anti-Atlas. Une collision entre une marge active et une marge passive avec une subduction vers le Nord au niveau de l’accident sud-atlasique permet la formation d’un arc au cours de l’orogenèse panafricaine ; suivi d’un charriage des domaines de la marge active sur le craton. Une sédimentation molassique et un magmatisme peralcalin à alcalin anorogénique termine ce cycle au panafricain tardif.
Date: 2000-11-11

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte