Absorption, assimilation et transport de l'azote inorganique (NO₃- et NH₄+) chez le hêtre ( Facus Sylcatica L. )

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Absorption, assimilation et transport de l'azote inorganique (NO₃- et NH₄+) chez le hêtre ( Facus Sylcatica L. )

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Absorption, assimilation et transport de l'azote inorganique (NO₃- et NH₄+) chez le hêtre ( Facus Sylcatica L. )
Auteur: Ben Driss Amraoui, Mohammed
Résumé: Le travail présente dans ce mémoire s’inscrit dans le cadre des recherches effectuées sur la physiologie de la nutrition des arbres forestiers. Les investigations portent sur (1) L’absorption de l’azote inorganique, (2) L’assimilation de l’azote inorganique et la biosynthèse des acides aminés et (3) Le transfert de l’azote vers les parties aériennes chez le Hêtre (Fagus sylvatica L.). Elles font appel aux techniques isotopiques. Les études que j’ai effectuées sur l’absorption, l’assimilation et le transport de l’azote sur le Hêtre ont permis de définir les caractéristiques de cette espèce ligneuse quant aux mouvements d’azote entre les racines et les organes photosynthétiques. Les faits expérimentaux acquis soulignant la prépondérance du système racinaire dans le processus de métabolisation de l’ammonium et du nitrate : en effet : a) les racines sont le site de l’assimilation primaire de NO₃⁻ et de NH₄⁺. b) l’azote assimilé s’y accumule préférentiellement, et c) le transfert des composés azotés (glutamine et asparagine) vers les organes aériens est lent. La fonction d’assimilation de NO₃⁻ et de NH₄⁺ est assurée par la racine. Au-delà de cette propriété commune aux deux types de source azotées, la compartimentation cellulaire et de devenir et/ou tissulaire des produits de l’assimilation primaire sont fondamentalement différents. En nutrition ammoniacate, il y a exportation préférentielle de l’azote, constitué essentiellement d’Asparagine, Arginine et Glutamine, distinct du pool d’acides aminés de la racine et branché sur les mécanismes d’absorption et d’assimilation de l’azote inorganique. Au contraire, la nutrition nitrique entraîne une forte dépendance de la sève vis-à-vis d’une source d’azote réduit préalablement stockés dans la racine. En conclusion, les données obtenues sont comparées aux connaissances actuelles sur le métabolisme de l’azote des arbres forestiers et intégrées dans un schéma de gestion de l’azote.
Date: 1988-07-05

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte