Discrimination et caractérisation des populations d'abeilles du Maroc

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Discrimination et caractérisation des populations d'abeilles du Maroc

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Discrimination et caractérisation des populations d'abeilles du Maroc
Auteur: Daoudi, Abdelilah; Mohssine, El Hassania
Résumé: Le but du présent travail est de caractériser morphologiquement les abeilles marocaines, d’évaluer leur diversité, de les regrouper et de les identifier éventuellement à des races établies. Pour ce faire, nous avons défini 20 sites de prélèvement (ruchers) répartis à travers tout le Maroc (mis à part le sud du Sahara) ; un total de 2000 individus a été échantillonné dans 84 colonies. Les caractères mesurés sont : la largeur de la bande jaune du 2ème tergite, la largeur du tomentum du 4ème tergite, la pilosité du 5ème tergite, la longueur de la langue et les composantes "A" et "B" de l’indice cubital ; ils sont identiques à ceux employés dans des travaux similaires. Au moyen de diverses méthodes d’analyses des données (analyse de la variance, analyse en composantes principales et analyse factorielle discriminante), 3 entités ont été mises en évidence au sein des abeilles marocaines. Par comparaison de leurs mensurations avec celle des abeilles types, les entités ont été identifiées à Apis mellifica sahariensis localisée dans le sud du Haut Atals, à Apis mellifica intermissa qui peuple les régions entre le Haut-Atlas et le sud du Rif et à Apis mellifica major spécifique du nord du Rif. Les mêmes analyses font découvrir des "zones d’hydratation" : d’Essaouira à Tiznit, ont trouvé des abeilles hydrides des eux races A. m. intermissa et A. m. sahariensis alors que Taounat et Taza constituent les zones d’hybridation des races A. m. intermissa et A. m. major. Les races mises en évidence ne sont pas homogènes ; il s’y distingue des écotypes. Ce dernier point doit être vérifié par des études ultérieures. Cette étude est à poursuivre par les caractérisations biochimique, éthologique et surtout zootechnique des composantes du cheptel apicole marocain, dans le but d’assurer son amélioration génétique.
Date: 1987-01

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte