Molecular Epidemiology of Breast Cancer in Rwanda: Genetic and Infectious Risk Factors

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Molecular Epidemiology of Breast Cancer in Rwanda: Genetic and Infectious Risk Factors

Voir la notice simple de la thèse


dc.contributor.author Habyarimana, Thierry
dc.description.collaborator Bakri, Youssef (Président)
dc.description.collaborator Dakka, Nadia (Examinateur)
dc.description.collaborator Laraqui, Abdelilah (Examinateur)
dc.description.collaborator Naciri, Mariam (Examinateur)
dc.description.collaborator Boutayeb, Saber (Examinateur)
dc.description.collaborator El Mzibri, Mohammed (Examinateur)
dc.date.accessioned 2018-06-11T09:36:11Z
dc.date.available 2018-06-11T09:36:11Z
dc.date.issued 2018
dc.identifier.uri http://toubkal.imist.ma/handle/123456789/11309
dc.description.abstract La prise ne charge du cancer du sein (CS) comprend l'identification et l'analyse des biomarqueurs qui pourraient être utilisés pour l'évaluation du risque, le diagnostic précoce, le pronostic et comme cibles thérapeutiques. Cette étude a été planifiée pour évaluer d’une part les facteurs génétiques dont le statut mutationnel du gène CHEK2 et le polymorphisme des gènes TP53 et GPX1 dans la population Rwandaise et d’autre part les facteurs environnementaux par l'évaluation de la présence d'ADN du HPV chez les patients atteints du CS. L'analyse des facteurs endogènes a été réalisée sur 41 patients atteints du CS et 42 témoins sains. Le statut mutationnel de CHEK2 a été effectué par PCR suivi du séquençage d'ADN. Le polymorphisme du gène TP53 p.Pro72Arg a été analysé par allele-specific PCR. Les génotypes du polymorphisme GPX1 p.Pro198Leu ont été analysés par PCR suivi du séquençage d'ADN. La détection et le génotypage du HPV ont été réalisés par PCR suivi du séquençage d'ADN sur un total de 47 biopsies archivées fixés au formol et inclus en paraffine. Les résultats ont clairement montré que les mutations c.1100delC, p.R145W et p.I157T du gène CHEK2 sont absentes dans la population Rwandaise. En ce qui concerne le polymorphisme du gène TP53 p.Pro72Arg, le génotype Pro/Arg prévalait chez les patients et les témoins et était présent dans 80% et 92,3% respectivement. L'analyse du polymorphisme GPX1 p.Pro198Leu a montré que les fréquences des génotypes Pro/Pro et Pro/Leu dans les cas de CS étaient respectivement de 49% et 51%. Dans les contrôles, les fréquences des génotypes Pro/Pro et Pro/Leu étaient similaires (50%). L'analyse d'ADN du HPV dans le CS a montré que l'ADN du HPV était retrouvé dans 46,81% des cas, le HPV16 étant le sous-type le plus fréquent (77,27%) suivi par le HPV33 (13,64%) et le HPV31 (9,09%). En conclusion, ces résultats suggèrent que les mutations CHEK2, les polymorphismes TP53 p.Pro72Arg et GPX1 p.Pro198Leu peuvent ne pas pu être évalués comme biomarqueurs pour une meilleure prise en charge du cancer du sein au Rwanda. En ce qui concerne le HPV dans le CS, les résultats suggèrent que les infections de HPV à haut risque pourraient être un facteur de risque associé au développement du CS au Rwanda. Dans l'ensemble, d'autres études à grande échelle et multivariées sont nécessaires pour fournir des conclusions et des recommandations plus cohérentes. fr_FR
dc.language.iso en fr_FR
dc.publisher Université Mohammed V, Faculté des sciences-Rabat fr_FR
dc.subject Breast cancer, fr_FR
dc.subject Biomarkers, fr_FR
dc.subject Genetics, fr_FR
dc.subject Viral infection, fr_FR
dc.subject Rwanda. fr_FR
dc.title Molecular Epidemiology of Breast Cancer in Rwanda: Genetic and Infectious Risk Factors fr_FR
dc.description.laboratoire BioPatH, (LAB.) fr_FR

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir
THESE_HABYARIMANA.pdf 1.496Mb PDF Voir/Ouvrir or Preview

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice simple de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte