المفارقة في الشعر الصوفي

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

المفارقة في الشعر الصوفي

Voir la notice complète de la thèse


Titre: المفارقة في الشعر الصوفي
Auteur: بوزيان, لطيفة
Résumé: L’objectif de cette étude est de dresser le lien entre notre patrimoine littéraire qu’est la poésie soufiste philosophique et un procédé de critique moderne d’approche des textes, à savoir le Paradoxe, cette étude a également pour objectif d’établir la liaison entre le contexte de ce mécanisme et la théorie de l’unicité de l’existence chez « Ibn Arabi », qui se base essentiellement sur l’unicité des opposés et qui se manifeste clairement dans son recueil de poèmes « Tourjoumane al achwak ». A travers cette étude, on vise aussi à l’approche de la poétique de son langage via cet élégant mécanisme critique, tout en mettant en exergue ses caractéristiques dans la rhétorique arabe classique. En ayant recours au paradoxe- un procédé fondé sur la contradiction entre le sens superficiel et le sens implicite et profond- Le poète soufiste est capable de concrétiser ces positions, et d’exprimer sa profonde conscience vis-à-vis de la réalité existentielle, basée essentiellement sur le conflit entre les contradictions, afin de pouvoir créer une sorte d’harmonie et de fusion entre ses constituants. Le poète Ibn Arabi a réussi, en se basant sur ce mécanisme dans son ouvrage « Tourjoumane Al Achwak » à changer le concept de la poésie en lui donnant de la profondeur qui lui permet de devenir une vision intellectuelle et artistique avec harmonie de sa theorie existentielle, cette poésie se base sur la clarté du sens, et s’appuie sur des outils et des méthodologies qui ne figurent pas dans le système rhétorique arabe classique, en tant que « Mécanisme de paradoxe », cette notion visionnaire moderne. Dans les textes du recueil de poèmes, le mécanisme du Paradoxe demeure ostentatoire et présent, avec tous ces composants, ses caractéristiques, ses types et ses modèles, non seulement en tant qu’outil, mais également en tant que vision et philosophie. Cette étude vise, selon une méthodologie linguistique à rassembler les concepts théoriques ainsi que leurs applications, et est structurée en deux parties : La première partie se constitue de trois chapitres théoriques : le premier chapitre traite des origines de ce paradoxe chez les occidentaux et les arabes et mets en relief ses composantes, ses caractéristiques et ses typologies. Et dans le deuxième chapitre on aborde la construction du paradoxe dans la poésie, dans la littérature soufiste et dans l’ouvrage lui-même. La deuxième partie est structurée en trois chapitres. Le premier chapitre représente les manifestations du paradoxe linguistique dans ses trois niveaux : lexical, syntaxique et esthétique. Quant au deuxième chapitre, il traite du paradoxe situationnel dans ces trois niveaux : contextuel, sémantique et imaginaire Le deuxième et dernier chapitre est dédié au traitement et à l’analyse d’un exemple regroupant la plupart des cas de figures relatifs au Paradoxe. En conclusion, les résultats les plus pertinents issus de cette analyse sont mis en avant ainsi que l’hypothèse sur laquelle s’est basée cette étude, et qui se manifeste dans le fait que ce recueil de poésie représente un terrain immaculé pour le développement de ce mécanisme.
Date: 2015

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir

Il n'ya pas de fichiers associés à cette thèse.

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte