Hyperactivité sympathique dans l’hypertension artérielle essentielle.

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Hyperactivité sympathique dans l’hypertension artérielle essentielle.

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Hyperactivité sympathique dans l’hypertension artérielle essentielle.
Auteur: Youssouf, Radjab
Résumé: L’atteinte du SNA, appelée dysautonomie ou dysrégulation autonomique, induit des nombreuses manifestations cliniques qui altèrent le confort de la vie et participent à la morbidité des maladies cardiovasculaires. L’HTA essentielle, une pathologie fréquente, reste l’une des conséquences majeures de la dysautonomie. L’hyperactivité sympathique participe à l’évolution de la pathologie. Cette hyperactivité sympathique serait due, une partie, à une déficience de l’activité vagale. Le maintien de la balance sympatho-vagale est une signature pour lutter contre les pathologies cardio-vasculaires. L’élévation de la réponse vagale chez les hypertendus essentiels constitue un marqueur pronostique et une nouvelle cible thérapeutique. Les différentes techniques d’explorations du SNA, notamment les techniques d’explorations cardiovasculaires (Hand grip, respiration profonde, stress mental et l’orthostatisme), restent un atout majeur dans le diagnostic précoce de la dysautonomie et surtout, elles permettent de détecter les sites spécifiques responsables du déséquilibre de la balance sympathovagale. L’élévation de la réponse vagale par l’amlodipine (un anticalcique), serait un atout majeur et très prometteur dans la diminution de l’activité sympathique observée chez les hypertendus, et permet le maintien de l’équilibre sympathovagale. Le test de la prière montre bien que la pression artérielle systolique (PAS) ne change pas significativement chez les normotendus. Elle varie d’une manière très significative chez les hypertendus et se marque par une diminution significative progressive de la position debout à la position tête basse. Le baroréflexe est l’un des principaux mécanismes de contrôle de la variation de la pression artérielle (PA). Il exerce, physiologiquement et en permanence, un tonus vagal cardiomodérateur et une inhibition du tonus sympathique vasomoteur. Les baroreflexes ont une amplitude dépendant à la fois du niveau de la PA, du diamètre du vaisseau et de la motricité vasculaire. Lors d’une modification de la PA, le baroréflexe, par le biais du SNA, modère en permanence les centres de régulation de la PAS. Ce mécanisme est dégradé chez l’hypertendu et serait l’une des causes de l’HTA essentielle. Notre travail de thèse avait pour objectif d’analyser la balance sympatho-vagale, par les techniques indirectes d’exploration du SNA, chez les hypertendus essentiels afin d’intervenir pour un traitement spécifique et ciblé; mais également déterminer le rôle physiologique des baroréflexes dans le maintien de la PAS lors des changements des positions corporelles. Nous avons pu montrer que la désensibilisation des baroréflexes n’altère pas la pression sanguine centrale et qu’en plus du son rôle important dans le maintien de la pression sanguine artérielle dans des limites étroites, le système nerveux centrale a ces propres moyens de défense contre la variation de la pression artérielle cérébrale. Ainsi, nous démontrons pour la première fois que l’amlodipine augmente la réponse vagale, ce qui est un atout majeur dans le traitement de l’hypertension essentielle.
Date: 2013

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir
THESE_YOUSSOUF.pdf 7.326Mb PDF Voir/Ouvrir or Preview

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte