Impact de l’indice de masse corporelle maternelle sur la grossesse et l’accouchement

Toubkal

Aide Aide Aide

Nos fils RSS

Toubkal : Le Catalogue National des Thèses et Mémoires

Impact de l’indice de masse corporelle maternelle sur la grossesse et l’accouchement

Voir la notice complète de la thèse


Titre: Impact de l’indice de masse corporelle maternelle sur la grossesse et l’accouchement
Auteur: Mochhoury, Latifa
Résumé: Introduction : Dans notre pays, l’obésité apparaît à un moment où la dénutrition constitue encore un lourd fardeau, surtout au sein des groupes défavorisés de la population. La coexistence d’états de sur et de sous-nutrition pose un véritable problème aux services de santé marocains, peu préparés à cette évolution. Les études sont rares voire inexistantes . Les études locales réalisées dans certaines régions du Maroc ne permettent pas de définir la prévalence à l’échelle nationale. Elles permettent toutefois de faire prendre conscience que le surpoids, l’obésité chez la femme enceinte au Maroc prend de l’ampleur et peut devenir un véritable problème de santé publique. Objectif : Le but de cette étude était d'évaluer les effets de l’indice de masse corporelle (IMC) avant la grossesse et le gain de poids durant la grossesse sur la survenue de morbidité maternelle et néonatale dans une population de femmes marocaines. Méthode :Etude descriptive transversale qui a été réalisée à la maternité du centre hospitalier provincial de BENSLIMANE entre le 1er octobre 2010 et le 1er octobre 2011 1408 parturientes ont été recruté, les parturientes étaient distribuées en quatre groupes selon l’indice de masse corporelle (IMC) du début de grossesse qui a été calculé a partir de la taille et du poids pris lors de la première consultation selon la formule IMC(Quételet) =P(kg)/T(m² ), était considérée comme maigre toute parturiente dont l’IMC est< 20 kg/m² ; de corpulence normale celles dont l’IMC entre 20 kg/m²et 24,9kg/m², celles dont l’IMC est compris entre 25kg/m² et29,9 kg/m² étaient en surpoids et pour un IMC ≥30 kg/m² on parle d’obésité et en trois groupes en fonction du gain de poids durant la grossesse :I (<8kg) II (8-16kg) et III (>16kg). Nous avons analysé les complications maternelles et néonatales en fonction de l`IMC avant la grossesse et du gain de poids pergestationnel. Résultats : Les risques d`hypertension artérielle, de macrosomie, de dystocie et le recours a l`accouchement par césarienne étaient plus élevés chez les femmes en surpoids ou obèses ainsi que pour les femmes dont le gain de poids est >16kg ; les différences étaient très significatives p<0,05. Conclusion : Cette étude montre que le surpoids avant la grossesse et le gain de poids pendant la grossesse sont associés a des risques accrus de complications maternelles et néonatales.
Date: 2014

Fichiers dans ce document

Fichiers Taille Format Voir
THESE_MOCHHOURY.pdf 3.540Mb PDF Voir/Ouvrir or Preview

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice complète de la thèse

Recherche Toubkal


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte